Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

    O. Hoffmann, C. Poiret, C. Audebert, La construction de l’altérité dans l’espace noir atlantique (Carole Reynaud-Paligot)

    Francia-Recensio 2015/2 19./20. Jahrhundert – Histoire contemporaine

    Odile Hoffmann, Christian Poiret, Cédric Audebert, La construction de l’altérité dans l’espace noir atlantique: États-Unis – France – Caraïbes – Amérique latine, (Université de Poitiers) 2011, 195 p. (Revue européenne des migrations internationales, 27,1), ISBN 979-10-90426-00-9, EUR 22,00.

    rezensiert von/compte rendu rédigé par

    Carole Reynaud-Paligot, Dijon

    Ce numéro de la »Revue européenne des migrations internationales«,consacré à la construction de l’altérité dans l’espace noir atlantique, est le fruit d’une réflexion collective et d’un dialogue interdisciplinaire. Odile Hoffmann, Christian Poiret et Cédric Audebert rappellent, dans l’éditorial, la nécessité de contextualiser les processus de racialisation. Selon les auteurs, si les processus de racialisation et d’ethnicisation construisent l’altérité en la hiérarchisant dans le cadre de rapports sociaux de pouvoir, les deux processus se distinguent dans leur manière de fabriquer la différence. L’ethnicisation mobilise le registre culturel, il n’entraîne pas toujours une situation de domination mais peut relever d’un mouvement d’auto-identification (Italiens américains par exemple), ce qui n’exclut pas pour autant des situations donnant lieu à des pratiques coercitives (assimilation forcée, expulsion, extermination). La racialisation, quant à elle, fait référencer à l’apparence physique et au lignage biologique supposé, elle biologise les identités, s’inscrit toujours dans des rapports de domination et »elle commence toujours par une imputation catégorielle imposée par le groupe dominant.« Construisant une »altérité insurmontable«, elle mobilise des catégories »raciales« mais peut, aussi mobiliser d’autres catégories sociales, ethniques (Arabes, Chinois …) ou religieuses (juifs, musulmans ...). La racialisation n’entraîne pas d’injonction à l’assimilation mais plutôt des pratiques de ségrégation et de contention.

    Les articles qui suivent cherchent à analyser ces processus au sein d’un espace géographique, l’espace atlantique, en les éclairant à l’aide des contextes politiques, sociaux et intellectuels spécifiques, en s’intéressant aux expressions publiques de l’altérité, aux politiques publiques, aux dynamiques sociales et culturelles mais aussi à la genèse des modes de catégorisation et à leurs conséquences, en s’interrogeant sur les intérêts des acteurs qui produisent ces catégories. Parmi les nombreuses analyses proposées bon nombre montrent la multiplicité des identités des acteurs et les tensions qui peuvent en résulter.

    Au Mexique, la perspective historique permet de comprendre les mécanismes de construction du racisme durant la période coloniale (Maria Elisa Velasquez). Aujourd’hui deux approches, qui possèdent toutes les deux des visées émancipatrices, sont en opposition, celles qui utilisent les catégories raciales en pensant que plus radicale sera la différenciation, plus efficace sera la revendication d’égalité et celles qui refusent de reprendre une catégorisation synonyme de stigmatisation (Odile Hoffman et Gloria Lara). Dans la province du Yucatan, processus historiques et données démographiques expliquent la pluralité des constructions identitaires. En Amérique centrale, les Garífunas, population issue des Indiens caraïbes et d’esclaves africains, oscillent entre plusieurs identités. Autrefois identifiés comme un peuple indien, ils se revendiquent aujourd’hui comme membre de la diaspora des Afro-descendants, tout en se réclament de la citoyenneté du pays dans lequel ils vivent (Carlos Agudelo). La Colombie qui a adopté le principe constitutionnel de multiculturalisme en 1991 peine à le traduire dans les faits. Avec pour objectif la réduction des inégalités dans l’éducation, la progressive mise en place de programme d’affirmative action dans certaines universités à partir de 2009 se heurte à la résistance du monde éducatif attaché aux valeurs universalistes (Oscar Quintero).

    Dans les grandes métropoles des États-Unis, la communauté noire présente de longue date entre en compétition électorale entre avec les »Noirs issus de l’immigration« caribéenne (C. Audebert). La catégorie »Noirs« est réapparue depuis quelques années dans l’espace public français. L’analyse des discours des personnes catégorisées permet de saisir le processus de racisation qui passe par la racialisation, l’altérisation, la conscientisation et l’adaptation à la situation subordonnée. On ne naît pas »noir« mais on le devient dans le regard des autres (Ch. Poiret). Ces exemples sont autant d’analyses stimulantes qui tentent de comprendre des processus qui se construisent dans un contexte donné et s’inscrivent dans des logiques sociales.

    Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

    PSJ Metadata
    Carole Reynaud-Paligot
    Deutsches Historisches Institut Paris
    La construction de l’altérité dans l’espace noir atlantique
    États-Unis – France – Caraïbes – Amérique latine
    fr
    CC-BY-NC-ND 4.0
    Neuzeit / Neuere Geschichte (1789-1918), Zeitgeschichte (1918-1945), Neuere Zeitgeschichte (1945-heute)
    Nordamerika, Frankreich und Monaco
    Sozial- und Kulturgeschichte
    18. Jh., 19. Jh., 20. Jh., 21. Jh.
    Fremder (4155370-6), Darstellung (4200624-7), Stereotyp (4057329-1), Fremdbild (4127240-7), Soziale Konstruktion (4563270-4), Kultur (4125698-0)
    PDF document hoffmann_paligot.doc.pdf — PDF document, 251 KB
    O. Hoffmann, C. Poiret, C. Audebert, La construction de l’altérité dans l’espace noir atlantique (Carole Reynaud-Paligot)
    In: Francia-Recensio 2015/2 | 19./20. Jahrhundert – Histoire contemporaine | ISSN: 2425-3510
    URL: https://prae.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2015-2/ZG/hoffmann-poiret-audebert_reynaud-paligot
    Veröffentlicht am: 19.06.2015 13:16
    Zugriff vom: 08.07.2020 07:09
    abgelegt unter: