Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

J. F. Böhmer, Regesta Imperii IV (Benoît-Michel Tock)

Francia-Recensio 2015/4 Mittelalter – Moyen Âge (500–1500)

J. F. Böhmer, Regesta Imperii IV. Lothar III. und ältere Staufer. 4. Abt. Papstregesten 1124–1198. Teil 4 1181–1198. 4. Lfg. 1187–1191. Clemens III. Erarb. von Ulrich Schmidt, Köln, Weimar, Wien (Böhlau) 2014, XVI–845 S., ISBN 978-3-412-22371-7, EUR 149,10.

rezensiert von/compte rendu rédigé par

Benoît-Michel Tock, Strasbourg

La publication des regestes des quelques pontificats intercalés entre les très grandes figuresd’Alexandre III et d’Innocent III se poursuit à un rythme soutenu, puisqu’après Lucius III en 2003–2006, Urbain III et Grégoire VIIIen 2012, ce sont désormais les activités de Clément III qui sontreprises. Comme c’est la tradition dans les »Regesta Imperii«, chaque fait connu de ce personnageest répertorié, avec indication des sources et de la bibliographie et avec un commentaire. Du regesten° 1 (l’élection de Paul, cardinal-évêque de Préneste, comme pape sous le nom de Clément le19 décembre 1187) au n° 1336 (mort de Clément III au Latran, entre le 20 mars et le 11 avril 1191),on peut avoir une sorte de vertige en voyant ainsi détaillés, avec une érudition très riche, les quelques 1200 jours de ce pontificat.

L’activité du pape est impressionnante, et d’autant plus si on pense qu’en l’absence de registres, la plupart de nos informations viennent des bénéficiaires, et dépendent donc beaucoup des hasards de conservation. Cette activité se traduit dès le début du pontificat: élu le 19 décembre 1187, intronisé le 20, Clément III donne ses premières lettres le 23: il prend la défense de l’ordre des camaldules contre ceux qui voudraient briser son unité (et sans doute était-ce là un acte dont la préparation était déjà bien avancée, et qui ne suscitait pas de discussion au sein de l’administration pontificale); le même jour, il prend en charge une querelle qui a éclaté au sein du chapitre Sainte-Opportune à Paris, et cette affaire va même justifier l’écriture de cinq lettres en une semaine. Très vite aussi, avant la fin du mois, il ordonne la construction à Lucques d’une église dédiée à saint Thomas Becket (n° 18); le 2 janvier, deux semaines après son élection, il ordonne l’organisation d’une nouvelle croisade (n° 25).

Les questions traitées sont, sans surprise, très diverses. Les actes concernent surtout des conflitsinternes à des églises, des confirmations de la protection apostolique et de la propriété des biensd’une église.

Mais on trouve aussi l’autorisation de la création d’une école au chapitre de Mézières (n° 11), l’autorisation donnée aux moines de Clairvaux d’être témoins dans des procès (n° 13). Des aspects très concrets de la vie religieuse sont évoqués à l’occasion: les moines du Mont-Cassin souffrent dene pas avoir assez de vêtements (n° 201), les chanoines de la cathédrale de Worms obtiennent le droit de couvrir leur tête lorsqu’il fait froid (n  218).

Le volume a été réalisé avec tout le soin et la qualité auxquels les »Regesta Imperii« nous ont habitués: précision, exhaustivité, rigueur, ampleur des informations … Certaines références récentes manquent cependant, ce qui est un peu inévitable dans un travail de cette envergure. Par exemple,pour les cartulaires français il ne faut plus renvoyer à la vieille bibliographie d’Henri Stein, mais au »Répertoire des cartulaires médiévaux et modernes« développé par l’I.R.H.T.

Le volume est complété par une liste des incipits des lettres émises par Clément III, un tableau des souscriptions cardinalices au bas des privilèges, une concordance avec les principaux répertoires d’actes pontificaux, une liste des 101 regestes dont l’attribution à Clément III n’est pas certaine, des compléments aux regestes de Lucius III, Urbain III et Grégoire VIII et, bien sûr, sources, bibliographie et index des personnes et des lieux.



Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

PSJ Metadata
Benoît-Michel Tock
Deutsches Historisches Institut Paris
Regesta Imperii IV
Lothar III. und ältere Staufer, 4. Abt. Papstregesten 1124–1198, Teil 4: 1181–1198, Lfg. 4: 1187–1191 Clemens III., erarb. von Ulrich Schmidt
fr
CC-BY-NC-ND 4.0
Hohes Mittelalter (1050-1350)
Deutschland / Mitteleuropa allgemein
Politikgeschichte
6. - 12. Jh.
1124-1191
Deutschland (4011882-4), Königsurkunde (4140893-7), Regest (4049007-5)
PDF document boehmer_tock.doc.pdf — PDF document, 258 KB
J. F. Böhmer, Regesta Imperii IV (Benoît-Michel Tock)
In: Francia-Recensio 2015/4 | Mittelalter – Moyen Âge (500–1500) | ISSN: 2425-3510
URL: https://prae.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2015-4/ma/boehmer_tock
Veröffentlicht am: 21.12.2015 14:44
Zugriff vom: 20.01.2020 16:24
abgelegt unter: